Interview : Optimisation médico-économique des parcours de soins au CH de Semur

Dialogue de gestion au CH de Semur

Interview de M. Dominique DUPAS, Directeur financier
Centre Hospitalier Robert Morlevat de Semur-en-Auxois
Avril 2014

Depuis 2011, le CH de Semur a instauré un dialogue de gestion en interne pour fiabiliser ses données et optimiser ses processus. En quoi avoir fait appel à la société axege, vous a aidé dans cette démarche ?

Réponse D.D : Notre stratégie s’inscrit dans une démarche globale qui est renforcée par notre projet d’établissement 2013 – 2018. Celui-ci comporte une thématique sur la mise en place d’un système de comptabilité analytique permettant d’associer les pôles et l’ensemble des acteurs à la gestion de notre établissement.

Quand nous avons fait appel à la société axege, nous avons mis en place différents modules de la solution décisionnelle axegeSanté dont un : le module FIPS (Filières Internes de Production de Soins) qui était jusqu’à maintenant peu utilisé.

Lors de votre précédente interview, vous alliez justement mettre en œuvre cette étude sur l’optimisation de vos parcours patients. Qu’en est-il ?

Réponse D.D : Au moment de cette communication, nous avions déjà fait appel à la société axege pour nous aider dans l’étude de nos processus de production de soins.

Les contrôleurs de gestion hospitaliers et DIM de la société axege ont travaillé avec nos équipes pour permettre une étude poussée de notre case-mix sur plusieurs années.

Cette mission a duré 2 mois et nous a permis d’objectiver notre travail et l’impact tant humain, qualitatif et financier des différences de prises en charge patient.

Basée sur ce module FIPS, l’analyse de nos données a permis d’identifier :

  • Des leviers d’action
  • Des sources d’économies importantes
  • Des opportunités d’amélioration du codage

Une fois ces leviers d’actions identifiés, qu’avez-vous fait ?

Réponse D.D : Au terme de ces 2 mois d’étude, la société axege nous a présenté ses résultats. Orienté autour de 3 axes majeurs (optimisation du codage, des pratiques et des organisations), nous avons pu dégager de nombreuses pistes d’amélioration et nous organiser dans la mise en place des actions à mener.

Par la suite, notre médecin DIM, a présenté, service par service ces résultats et a commencé à travailler sur l’optimisation du codage avec les équipes.

Sur la base de cette étude, nous avons ainsi pu réaliser une amélioration significative de notre codage sur les années 2011 et 2012, permettant par la même occasion un lamda conséquent.

Ensuite, la Direction de l’Information Médicale a mis en place des fiches de synthèse par service reprenant les préconisations d’optimisation des pratiques et des organisations.

Ces fiches, réalisées en 2 parties, décrivent les axes d’améliorations possibles à court terme ainsi que les actions à plus longues échéances.

Comment vos équipes (direction et médicales) ont réagi face à ces changements ?

Réponse D.D : Le module FIPS de la société axege permet de matérialiser de manière simple et concrète les prises en charge qui sont réalisées dans notre établissement.

Le fait de croiser les informations médicales avec les données économiques, a permis à l’ensemble du personnel, de prendre conscience de l’impact de nos choix, pour les patients et pour l’établissement.

La vision synthétique de nos prises en charge, directement sur tout notre case-mix et la possibilité de questionner le module FIPS (recherche sur des pathologies, croisement des données avec les aspects financiers, degrés d’éclatement des prises en charge…) nous ont permis une appropriation rapide de l’outil.

Pour autant, il faut faire preuve de pragmatisme quand il s’agit de dialogue de gestion et de pratiques médicales. Ces aspects ont été amenés dans l’établissement depuis quelques temps et l’objectif est d’instaurer ce dialogue avec les praticiens dans une démarche collaborative.

Les premiers retours sont donc très positifs et ont commencé à porter leurs fruits.

Laisser un commentaire