ENCC : Comment mettre à profit sa participation à l’Étude Nationale ?

L'interfaçage d'ARCAnH et ARAMIS facilite l'envoi des données ENCC sur la plateforme de l'ATIHSommaire

Qu’est ce que l’ENCC ?

Quels sont ses apports ?

Comment faciliter la mise en oeuvre ?

Qu’est ce que l’ENCC ?

Mise en place lors de la réforme du mode de financement des établissements hospitaliers, l’Étude Nationale des Coûts à méthodologie Commune est composée d’un panel d’établissements volontaires (publics ou privés) qui communiquent les données issues de leur comptabilité analytique à l’ATIH. Ces données seront utilisées afin de calculer un coût complet par séjour.

Quels sont ses apports ?

Échelle créée au départ afin d’établir les tarifs des Groupes Homogènes de Séjours, elle permet de disposer d’une base de coûts sur un échantillon d’établissements. Ils ont ainsi l’opportunité de se comparer en termes de coûts et de performance médico-économique et de réaliser des estimations de charges basées sur leur case-mix.

Il convient cependant de noter que l’ENCC ne permet pas d’établir une comparaison directe entre une charge et un financement, autrement dit d’évaluer un taux de marge. En effet, il y a dans l’ENCC des coûts couverts par des recettes autres que les recettes GHS.

Ex : médicaments et DMI facturables en sus donnent lieu à un autre financement.

La démarche de l’ENC (Étude Nationale des Coûts) incite les hôpitaux à s’intéresser à la comptabilité analytique et au suivi de celle-ci jusqu’aux coûts par séjour.

Comment faciliter la mise en oeuvre ?

La mise en place d’une comptabilité analytique répondant aux critères imposés par l’ENC dépend grandement du SIH. En effet, un SIH bien pensé, performant et cohérent facilite le travail de collecte des données et permet d’en garantir la fiabilité.

La qualité des données (activité, RH…) est un critère primordial de cette démarche, critère qui peut être récompensé par une prime à la qualité. D’autre part, les données produites doivent respecter un formalisme et des règles très stricts afin d’être compatibles avec les logiciels de l’ATIH, ARCAnH et ARAMIS.

Ex : La dispensation au séjour, le contrôle qualité (écart entre déclaration comptable ARCAnH et déclaration séjours ARAMIS)

Il existe donc de nombreux pré-requis à la participation à l’ENC :

  • La collecte dans les différentes (voire nombreuses) briques du SIH
  • La qualité des données
  • La cohérence
  • La capacité à alimenter ARCAnH et ARAMIS

La participation à l’Etude Nationale des Coûts requiert une connaissance de son SIH et de la Méthodologie ENCC afin d’estimer correctement les travaux à mener. Ceux-ci peuvent, selon les cas, impliquer une forte mobilisation en termes d’ETP et de moyens.

AxègeSanté offre aux hôpitaux la possibilité de répondre de manière simple et rapide aux exigences liées à la participation à l’échantillon ENC.

En automatisant :

  • la collecte des informations présentes dans le SIH
  • l’alimentation des logiciels de l’ATIH (ARCAnH et ARAMIS)

Au delà de la production automatique de ces fichiers AxègeSanté vous permet d’aller plus loin et de calculer vos propres coûts par séjour sans avoir à attendre les retours de l’ATIH. Il est ainsi possible de s’affranchir du décalage de deux ans existant entre la production des données ENC et leur diffusion.

Le diagnostic économique de chacune des pathologies produit en temps réel vous permet dès lors de disposer d’une vision objective et d’agir sur les leviers de votre performance. Votre participation à l’ENC devient l’un des outils essentiels de votre pilotage.

Axège vous permet également de réduire les coûts de votre participation au panel ENC en bénéficiant de l’accompagnement de consultants experts dans le pilotage hospitalier et la comptabilité analytique !

Vous voulez en savoir plus ? Contactez-nous !

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire